Recommandations générales

Afin de soutenir la persévérance scolaire de tous les élèves, de déconstruire les stéréotypes sexuels et de limiter l’adhésion à ceux-ci par les enfants, il est important de mettre en pratique une pédagogie féministe, c’est-à-dire une pédagogie qui vise, à terme, l’élimination des inégalités entre les femmes et les hommes. « Selon Penny Welch (1994 : 156), l’ensemble des pédagogies féministes se fonde sur trois principes qui ont pour objet:

  • d’établir des relations égalitaires dans la classe;
  • de faire en sorte que les étudiantes et les étudiants se sentent valorisés en tant que personnes;
  • d’utiliser l’expérience des personnes étudiantes comme source d’apprentissage.

Pour Burke et Jackson, à ces principes, il convient d’ajouter que l’activité pédagogique soit transformative » (Pagé, Solar et Lampron, 2018, p. 8). Au-delà de ces principes fondamentaux, cette fiche vous propose plusieurs recommandations générales à intégrer à votre pratique pédagogique dans le but de déconstruire les stéréotypes sexuels avec les enfants du primaire. Afin de vous aider à cibler vos interventions, cette fiche aborde sept thématiques, soient les interactions avec les enfants, les activités et modèles proposés, la lecture et l’écriture, l’éducation à la sexualité et l’hypersexualisation, l’agir en équipe de travail, l’intervention auprès des parents et l’autoréflexion. Pour chacune de ces thématiques, des recommandations sont faites en général, mais aussi plus spécifiquement pour les garçons et les filles. L’objectif n’est pas de différencier davantage les garçons et les filles, mais simplement de reconnaître qu’à cet âge, la socialisation différenciée selon le sexe a déjà fait son œuvre et que certains stéréotypes acquis chez les garçons et les filles nécessitent des interventions différentes.

Interactions avec les enfants

En général :
  1. Variez vos pratiques pédagogiques afin de rejoindre le plus d’enfants possible et de permettre à chaque élève de votre classe d’apprendre avec la méthode qui lui convient le mieux.
  2. Aidez les enfants à acquérir un esprit critique par rapport aux stéréotypes sexuels en :
    1. encourageant la réflexion, la prise de conscience lorsque vous en apercevez.
    2. critiquant ouvertement les images stéréotypées se trouvant dans l’espace public.
    3. mettant en évidence les stéréotypes sexuels lorsqu’elles et ils utilisent des applications Web, sur la tablette et l’ordinateur, ou encore des jeux vidéo;
    4. questionnant les stéréotypes ou les préjugés perpétués par les élèves ou d’autres personnes.
    5. corrigeant l’impression qu’il existe des activités féminines et d’autres masculines.
  3. Créez un climat favorable à l’apprentissage et à l’expression de soi en :
    1. réagissant aux propos sexistes, racistes, inappropriés ou discriminatoires.
    2. évitant de mettre en doute les enfants qui ne se conforment pas aux stéréotypes et en corrigeant les enfants qui font des commentaires sur ces comportements ou s’en moquent.
    3. amenant les enfants à faire preuve d’ouverture d’esprit par rapport aux choix des autres enfants et en démontrant que le sexe d’une personne ne la limite pas dans les choix de jouets ou d’activités.
  4. Enseignez le respect d’autrui et la non-tolérance envers les moqueries. Apprenez aux enfants comment répondre aux moqueries et parlez des conséquences de l’intimidation.
  5. Au quotidien, sensibilisez les élèves à l’utilisation des termes péjoratifs suivants: fif, tapette, fifi, moumoune, pédale, poignet cassé, efféminé, grande folle, gouine, lesbi, tomboy, butch, hommasse et garçon manqué. Intervenez systématiquement pour démontrer que de tolérer l’utilisation de ces termes est inacceptable.
  6. Encouragez les élèves de façon égale.
  7. Réagissez verbalement à des situations d’inégalité et discutez-en avec les enfants pour déconstruire les stéréotypes et faire évoluer leurs perceptions vers des valeurs plus égalitaires;
  8. Complimentez les enfants sur ce qu’elles et ils sont et non sur leur apparence.
  9. Dans les sports, où les stéréotypes sexuels sont très présents, intervenez rapidement en cas de propos discriminatoires.
  10. En éducation physique, évitez de nommer deux élèves qui choisissent tour à tour des élèves pour former les équipes car cela favorise l’intimidation et renforce les stéréotypes: formez plutôt vous-mêmes les équipes avant le début du cours.
  11. Féminisez les textes et expressions pour que toutes et tous se sentent inclus·es, tant dans les textes que vous écrivez que lorsque vous vous adressez aux élèves et à leurs parents.
  12. Vérifiez les perceptions et le sentiment de compétence des enfants envers certaines matières comme le français et les mathématiques, ainsi que la valeur qu’elles et ils leur accordent, afin d’intervenir avec discernement :
    1. Les filles vivent plus d’anxiété et ont souvent un sentiment de compétence plus faible que les garçons en mathématiques. Elles ont besoin de soutien et d’encouragement,
    2. Les garçons donnent souvent moins d’importance à l’apprentissage du français et à la lecture. On doit les encourager tôt à découvrir les plaisirs associés à ces matières;
  13. Rassurez les enfants dans leurs capacités, tout en reconnaissant leurs préférences, et surtout, insistez sur le fait que tout est possible pour les filles comme pour les garçons;
  14. Parlez de l’égalité entre les femmes et les hommes aux enfants. Véhiculez des valeurs d’égalité;
  15. Répartissez les prises de parole entre les garçons et les filles, par exemple en alternant une prise de parole d’un garçon avec celle d’une fille.
Garçons :
  1. Trouvez des alternatives à la suspension et à l’expulsion lorsqu’ils présentent des comportements turbulents.
  2. Stimulez l’apprentissage émotionnel et l’expression de leurs émotions. Valorisez les émotions.
  3. Encouragez leurs talents artistiques.
  4. Favorisez l’adhésion à la valeur de la réussite scolaire, encouragez cette valeur comme étant tant masculine que féminine.
Filles :
  1. Soyez vigilant·e quant aux besoins invisibles des filles. Il faut porter attention aux signes de décrochage des filles, qui sont moins étiquetées comme de potentielles décrocheuses et dont les difficultés sont davantage intériorisées.
  2. Tentez de rendre plus faciles les transitions, notamment la transition du primaire vers le secondaire, les filles qui y étant plus sensibles.
  3. Valorisez et encouragez en particulier la prise de parole des filles (tours de parole paritaires, outils concrets et activités pour renforcer la confiance durant la prise de parole, etc.).
  4. Atténuez la menace du stéréotype par un « discours de renforcement » en début d’activité en soulignant le fait que tous les élèves sont en mesure de bien réussir l’activité en question.
  5. Agissez en prévention afin de favoriser une bonne estime de soi et une saine perception de son propre corps chez les filles.
  6. Incitez les filles à prendre la parole.

Activités et modèles proposés

En général :
  1. Privilégiez la diversité et la mixité dans les activités proposées (notamment dans le sport) aux enfants favorisera la collaboration au lieu de la compétition entre les sexes.
  2. Travaillez sur les stéréotypes sexuels avec les jeunes (particulièrement avec les garçons qui y adhèrent davantage).
  3. Soutenez et encouragez les aspirations scolaires, professionnelles et sociales des enfants, dans leurs perceptions comme dans la réalité. Aidez-les à être convaincu·e·s que tout leur est permis et possible, sans égard au sexe.
  4. Offrez aux enfants des modèles professionnels variés et non stéréotypés (par exemple, une camionneuse, un infirmier). Amenez-les à se projeter dans un travail en fonction de leurs propres intérêts et non selon des stéréotypes sexuels.
  5. Mettre en place des mesures pour encourager les filles et les garçons à considérer l’ensemble de l’offre de formation.
  6. Valorisez toutes les formes d’emploi, elles sont toutes importantes pour la société.
  7. Incitez les filles et les garçons à améliorer leur force et leurs habiletés physiques par des activités comme le soccer, la danse ou les arts martiaux, afin que les enfants maîtrisent leur corps et acquièrent un sentiment de compétence corporelle.
  8. Offrez des choix de tâches et de responsabilités variés aux enfants et encouragez-les à changer de temps à autre.
  9. Encouragez les enfants à choisir des jouets et des activités qu’elles et ils ont tendance à ignorer.
  10. Offrez des activités qui allient compétences artistiques et sportives afin d’amener les garçons à exercer des pratiques culturelles et les filles à exercer des activités physiques. Mettez en oeuvre des campagnes de promotion à cet égard.
  11. Dans la communication et la promotion d’activités, faites des efforts pour toucher le public des filles et des garçons de manière plus égalitaire. Pensez à avoir recours à des modèles féminins dans les affiches, les rassemblements sportifs, les systèmes d’émulation, etc.
  12. Évitez les stéréotypes sexuels lors de la conception de situations d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ) et d’exercices.
  13. Invitez les élèves à se procurer des catalogues de jouets, particulièrement avant le temps des fêtes, des publicités ou des magazines et observez ensemble les stéréotypes véhiculés.
  14. Encouragez les enfants à entretenir de multiples intérêts en leur offrant des livres, des jeux et des jouets très variés;
  15. Aidez les enfants à parfaire leurs compétences en leur proposant des activités habituellement réservées au sexe opposé (par exemple, des jeux de construction aux filles et des activités de création artistique aux garçons).
  16. Évitez de donner des exemples stéréotypés sinon les replacer dans le contexte dans lequel ils ont été produits.
Garçons :
  1. Offrir à tous les garçons, incluant ceux qui ont une performance académique plus faible, des occasions de se montrer compétents à l’école.
  2. Proposez aux garçons des jeux de rôles afin qu’ils améliorent leur langage et leurs capacités socioaffectives.
  3. Proposez aux garçons des tâches typiquement accolées au sexe opposé, comme faire la vaisselle, balayer, ranger et prendre soin d’un jeune enfant (au service de garde, par exemple, lorsque le contexte s’y prête).
  4. Proposez des activités qui permettent de développer la motricité fine.
Filles :
  1. Proposez aux filles des jeux de construction pour qu’elles développent des habiletés du côté de la motricité fine et de la relation à l’espace.
  2. Proposez aux filles des responsabilités typiquement liées au sexe opposé, comme trouver une solution pour réparer une chaise ou participer à l’entretien extérieur de la maison.
  3. Enseignez-leur des aptitudes visuo-spatiales : visualisation, mesures, évaluation des distances et de la profondeur, navigation mentale, etc.
  4. Stimulez leur attention visuelle, leur perception de l’espace et leur réactivité.
  5. Abordez l’informatique et ses fonctionnalités.
  6. Encouragez-les à participer à des débats idéologiques et à prendre la parole en public.
  7. Prévoyez des activités pour les filles afin de leur donner confiance en elles.

Éducation à la sexualité et hypersexualisation

  1. Organisez des activités pour sensibiliser les enfants à la question de l’hypersexualisation.
  2. Organisez des ateliers ou des jeux avec les enfants pour engager un dialogue autour de la question des identités sexuelles.
  3. Amenez les jeunes à réfléchir à ce que signifie réellement pour eux et elles « avoir un chum ou une blonde » et discutez avec eux de leur conception de l’amour :
    1. Adoptez une intervention non stéréotypée tournée davantage vers la discussion, non pas sur le genre de l’enfant (toi comme fille/toi comme garçon), mais sur des questionnements intéressés et sans jugement autour du développement du sentiment amoureux de l’enfant en demandant  par exemple : « Pour toi, ça veut dire quoi être amoureux ou amoureuse? ».
  4. Amenez les enfants à se questionner sur les différences entre le désir de plaire, d’être amoureux et les effets de la pression des pairs à leur âge.
  5. Offrez-leur de répondre à leurs questions et démontrez-leur que leur curiosité à l’égard de la sexualité est légitime.
  6. Portez attention à la diversité sexuelle dans les interventions auprès des enfants, par rapport à eux-mêmes et à leur famille. Cela peut se faire par le biais de la lecture d’histoires où sont présentés différents modèles de couples et de familles.
  7. Abordez la question des rôles et des stéréotypes sexuels et des effets de ceux-ci sur les rapports entre garçons et filles.

Lecture et écriture

En général :
  1. Gardez certains livres où il y a des stéréotypes sexuels pour en discuter avec les enfants et former leur esprit critique.
  2. Privilégiez des lectures et des activités qui proposent des représentations originales, qui présentent des personnages diversifiés, aux qualités et aux comportements qui s’éloignent des modèles traditionnels.
  3. Offrez aux enfants des livres « mixtes » ou neutres sur le plan du genre.
Garçons :
  1. Stimulez la lecture et l’écriture par la technologie.
  2. Mélangez les activités académiques, notamment de lecture et d’écriture, à des activités physiques ou de mobilité.
Filles :
  1. Proposez des livres où les personnages féminins sont actifs, courageux et aventuriers.

En équipe de travail

  1. Dressez un tableau des participant·e·s aux activités parascolaires ou organisées par l’école avec des données sexuées pour cerner les activités qui sont plus populaires auprès des garçons et des filles et tentez de favoriser une certaine mixité.
  2. Favorisez des modes de transport sécuritaires pour se rendre aux lieux d’activités et des horaires adéquats afin d’encourager la participation des filles.
  3. Réfléchissez à une politique institutionnelle d’intervention et d’intégration des élèves ayant une identité de genre non conforme. Inspirez-vous de cette BD de Sophie Labelle (2015).

Agir auprès des parents

  1. Faites prendre conscience des aptitudes développées par les différents jeux, jouets et activités qui sont offerts aux jeunes et montrer qu’elles sont bénéfiques à toutes et tous, filles ou garçons.
  2. Sensibilisez les parents à la corrélation qui existe entre adhésion aux stéréotypes sexuels et persévérance scolaire.

Activités autoréflexives

  1. Développer des pratiques réflexives: faites preuve de vigilance et interrogez-vous sur vos propres attitudes (bien souvent inconscientes) vis-à-vis des jeunes. Par exemple, une enseignante a filmé sa classe et s’est rendu compte que son comportement n’était pas le même envers les filles et les garçons.
  2. Interrogez-vous sur vos propres comportements stéréotypés. Ayez conscience que vous êtes des exemples pour les enfants.

Références

AMBOULÉ ABATH, Anastasie, CAMPBELL, Marie-Ève et PAGÉ, Geneviève (2018). « La pédagogie féministe : sens et mise en action pédagogique », Pédagogies féministes et pédagogies des féminismes, Recherches féministes,  31 (1), 23-43.

COLLET, Isabelle (2018). « Dépasser les “éducations à” : vers une pédagogie de l’égalité en formation initiale du personnel enseignant », Pédagogies féministes et pédagogies des féminismes, Recherches féministes,  31 (1), 179-197

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC (2012). L’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011, Gouvernement du Québec, Québec, 262 pages, accessible à : http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/enfants-ados/alimentation/sante-jeunes-secondaire1.pdf

LABELLE, Sophie (2015). « Un court guide d’inclusion des élèves trans, intersexe et non-conformes dans le genre dans la classe », Assignée garçon, accessible à : http://assigneegarcon.tumblr.com/post/107706465595/un-court-guide-dinclusion-des-%C3%A9l%C3%A8ves-trans

PAGÉ, Geneviève, SOLAR, Claudie et LAMPRON, Ève-Marie (2018). « Les pédagogies féministes et les pédagogies des féminismes » Pédagogies féministes et pédagogies des féminismes, Recherches féministes, 31 (1), 1-21.

ROY, Jacques, BOUCHARD, Josée et TURCOTTE, Marie-Anne (2012). « La construction identitaire des garçons et la réussite au cégep », Service social, 58 (1), 55-67

SECRÉTARIAT À LA CONDITION FÉMININE (2018). « Portail Sans stéréotypes », accessible à : http://www.scf.gouv.qc.ca/sansstereotypes/comment-agir/ce-qui-est-propose/