Activités ciblant davantage les filles

Objectifs de l'outil

Déconstruire les stéréotypes sexuels liés aux rôles traditionnels des femmes ;
Renforcer la confiance en soi et l’affirmation de soi des filles ;
Amener les filles à considérer toute l’offre de formation, notamment dans les STIM ;
Favoriser le goût de l’activité physique chez les filles.
Activités ciblant davantage les filles

Description brève de l'enjeu

Les inégalités persistent malheureusement entre les hommes et les femmes dans la société québécoise et ce, malgré le fait que le principe d’égalité des sexes soit inscrit dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. Dès le primaire, les filles sont cantonnées dans leurs rôles traditionnels par le biais des histoires et des médias, elles ont moins confiance en elles, prennent moins souvent la parole en classe et ont eu moins d’occasions que les garçons de développer les compétences nécessaires à la réussite de certaines activités, notamment celles reliées aux sciences, aux technologies, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM). Afin de diminuer l’écart entre les garçons et les filles sur ces plans, il est important de mettre en place des activités qui s’adressent soit spécifiquement aux filles, soient à toute la classe, mais qui visent en fait le développement de certaines habiletés chez les filles.

Voici quelques activités que vous pouvez mettre en place afin de favoriser le développement de certaines compétences qui font défaut aux filles qui adhèrent davantage aux stéréotypes et qui décrochent davantage également.

Fillactive (3e cycle)

On entend souvent parler du besoin de bouger « naturel » des garçons, ce qui pousse plusieurs écoles à développer des programmes pédagogiques actifs uniquement destinés aux garçons. Or, cette croyance « tend à faire oublier le besoin de bouger des filles et à prioriser le besoin d’exercice des garçons. Alors que le “besoin” de bouger des garçons est évoqué par plusieurs personnes dans les questions ouvertes de notre questionnaire, l’enjeu du sport pour les filles n’est jamais abordé. Or, la pratique sportive a des effets bénéfiques tant pour les garçons que pour les filles, mais on ne parle que très rarement de son incidence favorable sur celles-ci » (CSF, 2016, p. 96). Il est donc important d’amener les jeunes filles autant que les garçons à pratiquer régulièrement un sport ou une activité physique, d’autant plus qu’à la puberté, entre 10 et 12 ans, la confiance en soi des filles diminue drastiquement et une sur deux arrête le sport (Business Wire, 2016). À la fin du secondaire, neuf filles sur dix n’atteignent pas les normes canadiennes en matière d’activité physique (Fillactive, 2018).

C’est à ce problème que veut s’attaquer l’organisme Fillactive, dont la mission est de faire découvrir aux jeunes Canadiennes les avantages et le plaisir qui découlent de la pratique de l’activité physique. Suivant un programme d’entrainement de 8 à 10 semaines, les jeunes filles (3e cycle) sont amenées à participer à la FitClub, une course de 5 km non compétitive avec des centaines d’autres filles des écoles participantes. Cliquez ici pour inscrire votre école!

Apprendre la programmation

Au Québec comme à l’étranger, les femmes sont sous-représentées dans l’industrie des technologies, un secteur qui est pourtant en plein essor, qui manque de main d’oeuvre et qui offre de bons salaires (Freslon, 2018). Cette ségrégation débute dès l’université, mais il est possible d’initier, dès le primaire, les enfant et particulièrement les jeunes filles à la programmation. Voici quelques façons de le faire :

  1. L’organisme Canada en programmation, avec sa Code Mobile, peut se déplacer dans votre école pour donner des ateliers tant à vous, enseignant·e·s, qu’à vos élèves. Cet organisme se soucie particulièrement de la présence des filles dans ce domaine.
  2. Sur le web, en version mobile ou avec des robots, voici une foule de ressources amusantes pour apprendre à programmer.
  3. De la maternelle à la sixième année, voici quelques applications mobiles ludiques pour développer la pensée informatique chez les enfants.
  4. Des ateliers clés en main sur différents langages de programmation et sur la pensée informatique conçus par Kids code jeunesse.

Le Tangram

Le Tangram est un casse-tête chinois composé de sept pièces qui, assemblées, forment à la base un carré. Il existe une foule de formes qu’on peut faire en agençant ces pièces, ce qui développe chez les enfants les habiletés visuo-spatiales qui sont primordiales dans les professions liées aux sciences, aux technologies, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM). Les femmes étant toujours minoritaires dans ces professions très bien rémunérées, il est important d’amener les filles à développer ces compétences autant que les garçons, qui déjà, au début du primaire, réussissent mieux cet exercice, entre autres en raison des jeux développant les habiletés visuo-spatiales et qui leur sont majoritairement destinés comme les legos, les blocs, etc. Quelques minutes par jour de cette activité peut aider les filles à être au même niveau que les garçons en ce sens (BBC, 2018).

  1. Pour créer son propre Tangram avec une feuille de papier, une règle et des crayons à colorier;
  2. Pour une foule de formes à réaliser avec le Tangram;
  3. Des dessins Tangram à réaliser pour le préscolaire;
  4. Encore plus de formes à réaliser, prêtes à imprimer!

La confiance en soi

Dès le début du primaire, les filles ont un niveau de confiance en soi plus bas que les garçons et elles sous-estiment leurs compétences réelles, alors que les garçons, eux, les surestiment. Voici quelques activités à réaliser pour renforcer la confiance en soi des filles :

  1. Affiche Les filles peuvent être à imprimer et apposer sur le mur de la classe, par Élise Gravel
  2. Amener les filles à vivre des succès et les encourager à essayer de nouvelles activités vers lesquelles elles ne se seraient habituellement pas dirigées;
  3. Des études ont montré que les filles réussissent mieux un exercice lorsqu’on leur dit qu’il s’agit d’un exercice de dessin que lorsqu’on leur dit qu’il s‘agit d’un exercice de géométrie, alors que la tâche à réaliser est en fait la même. Cela s’appelle la menace du stéréotype : les filles n’étant pas considérées comme « naturellement » bonnes en mathématiques, elles performent moins lorsqu’elles croient faire un exercice de mathématiques. Des recherches ont montré que le simple fait d’encourager les élèves, notamment les filles, au début de l’exercice en leur disant qu’elles peuvent réussir et qu’elles ont les compétences pour le faire les aide à mieux performer. Morale de l’histoire: encourageons les filles !
  4. Folie technique : organisme ayant mis sur pied des activités à saveur scientifique conçues pour accroître la confiance en soi des filles, dissiper les stéréotypes sur les femmes et les sciences, l’ingénierie et la technologie et inculquer chez les participantes une attitude positive envers ces domaines. Il importe que les filles entreprennent des carrières dans ces domaines, sans hésitation et en toute confiance. Des groupes non mixtes permettent aux jeunes femmes de s’entraider et de développer un sentiment d’appartenance à un groupe qui les représente.

Références

BBC (2018). No More Boys And Girls: Can Our Kids Go Gender Free?, Outline Productions, accessible à: https://www.bbc.co.uk/mediacentre/proginfo/2017/33/no-more-boys-and-girls

BUSINESS WIRE (2016). « Half of Girls Quit Sports By the End of Puberty*: New Always® #LikeAGirl Video Examines Cause – together with Olympic gold medalist Alex Morgan – Encourages Girls Everywhere to Keep Playing #LikeAGirl », Business Wire, article publié le 28 juin 2016, accessible à : https://www.businesswire.com/news/home/20160628005793/en/Girls-Quit-Sports-Puberty*-Always%C2%AE-LikeAGirl-Video

Fillactive (2018). Inspirer, motiver, bouger. Site Web accessible à : https://www.fillactive.ca/

FRESLON, Chloé (2018). « Pourquoi il faut plus de femmes en technologies », La Gazette des femmes, article publié le 18 janvier 2018, accessible à : https://www.gazettedesfemmes.ca/14212/pourquoi-il-faut-plus-de-femmes-en-technologies/