Guide d’animation des contenus – Identité, rôles et stéréotypes sexuels et normes sociales – 6e année

Objectifs de l'outil

Expliquer comment la discrimination basée sur l’identité et l’expression de genre ainsi que l’orientation sexuelle peuvent affecter les personnes ;
Discuter du rôle que chacun peut jouer dans le respect de la diversité sexuelle et de la différence.
Guide d’animation des contenus – Identité, rôles et stéréotypes sexuels et normes sociales – 6e année

Description brève de l'enjeu

Les stéréotypes sexuels mettent l’accent sur les différences entre les filles et les garçons et les exagèrent, alors qu’en fait, les filles et les garçons ont plus de choses en commun que de différences. Cette ségrégation rend parfois difficiles les relations saines et égalitaires entre les garçons et les filles et, éventuellement, entre les femmes et les hommes, plaçant souvent ces derniers en position de domination. De plus, l’adhésion plus forte à ces stéréotypes est corrélée à des taux plus élevés de décrochage scolaire. Il est donc important de travailler à déconstruire ces stéréotypes avec les élèves pour favoriser des relations saines et égalitaires ainsi que la persévérance scolaire, d’autant plus que cela fait partie des contenus obligatoire du programme d’éducation à la sexualité.

Le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a mis sur pied un guide d’animation des contenus du programme d’éducation à la sexualité qui sont reliés au thème « Identité, rôles, stéréotypes sexuels et normes sociales » pour la sixième année du primaire. Le document apporte beaucoup de précisions sur les contenus et propose des ressources externes à consulter afin que les enseignant·e·s soient prêt·e·s et se sentent à l’aise d’animer les contenus et de répondre aux questions des élèves, notamment en ce qui a trait à l’homophobie, à la transphobie, au sexisme et à l’intimidation que ces discriminations entraînent.

Si les stéréotypes sexuels ont aussi des effet néfastes chez les garçons, particulièrement lorsque ces derniers s’en éloignent, on ne peut, selon nous, parler de sexisme à l’endroit des garçons puisqu’ils ne font pas l’objet d’une discrimination systémique, les hommes demeurant en position dominante et privilégiée dans la société. Or, le document du Ministère, s’il souligne que le sexisme a pour effet de discriminer « le plus souvent, des femmes » (p. 2), il offre aussi des exemples de « sexisme » envers les garçons, mais ces manifestations sont plutôt des préjugés (basés sur des stéréotypes) que de la discrimination. Il convient de nuancer ces exemples.

Cliquez ci-dessous pour télécharger le document.

Document

Identité, rôles et stéréotypes sexuels 6e année
Taille du fichier: 743 KB (application/pdf)